Les enfants de la terre: le pays des grottes sacrées de Jean M. Auel

Publié le par Hanaelle

http://media.rtl.fr/online/image/2011/0414/7677110044_le-pays-des-grottes-sacrees.jpg

Présentation de l'éditeur

La petite orpheline Cro-Magnon recueillie par une tribu Neandertal a fait bien du chemin depuis Le Clan de l'Ours des Cavernes, le premier tome de ses aventures publié il y a maintenant trente ans. Ayla vient de mettre au monde une petite fille prénommée Jonayla, et a été peu à peu adoptée par les membres de la Neuvième Caverne, le clan de son compagnon Jondalar. A tel point que la Zelandoni, guérisseuse et chef spirituel de la Neuvième Caverne, la choisit pour lui succéder un jour. Pour parvenir à cette fonction, Ayla suit pendant plusieurs mois la grande prêtresse. Son initiation passe notamment par la visite des nombreuses grottes ornées de la région, l'occasion pour l'apprentie Zelandoni de découvrir des sites magnifiquement décorés, dont elle apprend à comprendre le sens. Cette formation, jalonnée de rites de passage, n'a rien d'une promenade de santé, et Ayla devra franchir bien des obstacles avant de devenir Zelandoni. Saura-t-elle trouver un équilibre entre ses obligations de jeune mère et d'épouse et les exigences de son apprentissage ? L'amour de Jondalar et d'Ayla résistera-t-il à tant d'épreuves ?

  • Broché: 681 pages
  • Editeur : Presses de la Cité (24 mars 2011)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2258084008
  • ISBN-13: 978-2258084001

 

 

Pourquoi ce livre ?

 

Je suis une grande fan de cette série "les enfants de la terre". D'ailleurs en l'honneur de la sortie du sixième tome (vu tout à fait au hasard sur le net deux mois avant) je me suis mis à relire toute la série.

 

De quoi ça parle ?

 

C'est la suite des aventures d'Ayla, de Jondalar et de la Neuvième Caverne. Ayla a accepté, après avoir été très vivement poussée à la Première Zelandoni, de devenir son acolyte pour lui succéder. Pour cela, elle doit passer des épreuves, a commencer par son périple de doniate qui lui fera parcourir un long chemin pour visiter toutes les grottes sacrées et rencontrer la plupart des cavernes Zelandoni. Et puis vient l'Appel... Et les problèmes...

 

Et t'en penses quoi ?

 

Peut être était-ce parce que je me suis fait toute la série d'un coup mais j'ai trouvé ça loooong ! J'ai senti passer les presque 700 pages, ça c'est certain. Mais voyons le tout en détail.

 

Je dirais qu'on peut séparer le livre en trois phases qui ressembleraient à une montagne.

 

Au début c'est plat, on est content de partir et on marche vite. On retrouve des paysages connus, on est heureux de retrouver (enfin pour moi c'était de continuer) à voyager avec Ayla, Jondalar, Jonayla, Whinney, Rapide, Grise et loup.

 

Et puis soudain on commence à monter alors qu'Ayla entame son voyage de doniate. Et là, la côte est raide. Description, description et descriptions.  Quelques rencontres, quelques méfiances, rien d'inhabituel pour eux qui ont voyagé un an.

Pour les descriptions, franchement je suis pas contre, mais là y'en a trop. Et ils commentent les peintures sur les murs, et ensuite repartent en voyage où on décrit des paysages. Et puis on revoit des peintures. Et quand on croit que la grotte est finie, non Ayla y retourne ! Mais non malheureuse, n'y retourne pas voyons !!!!

 

Et c'est sans compter les répétitions et les rappels des autres livres, qui, quand on a pris la peine de les relire, deviennent vite lourds. Mais on s'accroche. On fait des pauses. On reprend son souffle.

Et puis, comme toute, cette montagne a un plateau. Et là on entame la descente. Si vite même qu'on la prend en luge !

 

La fin est tout simplement à dévorer ! Là on retrouve du grand "enfant de la terre" des embrouilles, des incompréhensions et des trouvailles superbes ! Franchement les 200 dernières pages je les ais lus en deux jours alors que j'avais trainé les 200 d'avant deux semaines !

 

Comme toujours avec Auel, l'écriture est fluide, même si au final on tourne un peu toujours en rond. Franchement, en tronquant par ci et par là, elle peut enlever 100 pages à l'aise, juste avec les rappels, les répétitions et quelques paysages qui rajoutent des longueurs indésirables. Et puis j'aurais aimé que ça continue tant la fin ouvre de nouvelles questions...

 

En conclusion ?

 

A lire pour les derniers chapitres qui sont géniaux  ! On pourrait croire que c'est le livre de trop mais je trouve que finalement, il a vraiment sa place dans la série. Et d'ailleurs, on redemanderait probablement un "encore" si elle cesse de décrire autant lol !

Publié dans Chronique littéraire

Commenter cet article