Les Annales du Disque-Monde, tome 01 : La Huitième Couleur de Terry Pratchett

Publié le par Hanaelle

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv35259287.jpg

 

Présentation de l'éditeur

 

Dans une dimension lointaine et passablement farfelue, un monde en forme de disque est juché sur le dos de quatre éléphants, eux-mêmes posés sur le dos d'une tortue. A Ankh-Morpork, l'une des villes de ce Disque-Monde, les habitants croyaient avoir tout vu. Et Deuxfleurs avait l'air tellement inoffensif, bonhomme chétif fidèlement escorté par un Bagage de bois magique circulant sur une myriade de petites jambes. Tellement inoffensif que le Praticien a chargé le calamiteux sorcier Rincevent de sa sécurité dans la cité quadrillée par la guilde des voleurs et celle des assassins ; mission périlleuse et qui va les conduire loin : dans une caverne de dragons et peut-être jusqu'aux rebords du disque. Car Deuxfleurs appartient à l'espèce la plus redoutable qui soit : c'est un touriste...

 

Poche: 266 pages

Editeur : Pocket (7 janvier 2011)

Collection : Science-fiction / fantasy

Langue : Français

ISBN-10: 2266211811

ISBN-13: 978-2266211819

 

 

Pourquoi ce livre ?

 

Tout d'abord, j'ai acheté ce livre parce que j'avais vraiment apprécié la lecture d'un autre livre de Pratchett (en commun avec Gaiman) j'ai nommé " De bons présages". Je voulais donc retourner dans le monde farfelu de l'auteur.

De plus, il fait parti de mon challenge ABC 2012

 

http://1.bp.blogspot.com/-28XUH6FBZFE/TqlFLmItFLI/AAAAAAAAAYg/0jwEnB8sRFM/s1600/bani%25C3%25A8re-blog-challenge.jpg

 

et aussi du challenge, où je suis bien en retard, j'en conviens, "un mot, des titres"

Le thème du mois de Décembre était: Le monde

 

http://uppix.net/f/0/2/e7f5ef0f8e0f1b9acada323af35e7.jpg

 

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/56/54/53/Connaissance-du-monde.jpg

 

 

De quoi ça parle ?

 

Dans un monde totalement délirant, DeuxFleurs , un touriste, veut parcourir le disque monde pour découvrir toutes ses richesses. Il rencontre Rincevent, un mage pas-tout-à-fait-mage, qui reçoit l'ordre de le suivre. Bon gré mal gré. S'ensuit des aventures toutes plus incroyables les unes que les autres où ils sont pourchassés à maintes reprises et feront des rencontres étonnantes.

 

Et t'en penses quoi ?

 

Et bien, j'ai été déçue. Je m'attendais à un chef d'œuvre comme "de bons présages", et bien non. Si j'ai eu quelques sourires, j'ai surtout eu énormément de mal à rentrer dans ce monde. Peut être trop délirant pour moi. Parfois je n'arrivais pas du tout à visualiser ce que décrivait l'auteur.

Par exemple, qu'est-ce que la grande cataracte ?

Quoi, on voit son œil à la tortue ? Comment on peut voir son œil sur un disque qui est censé être au dessus. A moins que ce ne soit autre chose et dans ce cas, je n'ai pas tout saisi.

Bref des petits détails comme celui là m'ont gêné dans ma lecture et j'ai dû faire un effort pour la poursuivre.

Cependant, quelques scènes sont vraiment superbes et passionnantes. Notamment celles qui se passent au Wyrmberg, avec les dragons et en général, la fin, avec les scènes proches du Périfilet et la rencontre de Thétis.

Au final, je me suis attaché à Rincevent. Il m'énervait au début, mais il progresse vraiment dans l'histoire et perd de son pessimisme agaçant. Enfin un peu. Et DeuxFleurs son total opposé. A se demander comment ils s'entendent ces deux là.

Mais mon "personnage" préféré reste le Bagage. Ce coffre remplit des biens de DeuxFleurs et qui le suit partout avec ses multiples jambes. Le Bagage qui le suivrait même dans la mort et qui se met en rage dès qu'on le sépare de son maître. J'imaginais tellement la scène de ce coffre en furie sur le bateau pirate, à mordre avec son couvercle quiconque tentait de l'approcher. Bref, c'est une des choses qui m'a bien fait sourire.

Et la mort aussi. Comme dans "De bons présages", j'ai adoré chacune de ses apparitions. Et sa voix... A chaque fois qu'elle parle, il y a une description de son timbre de voix, plus dingue les unes que les autres. Du genre " Si les mots avaient eu du poids, une seule de ses phrases aurait suffi pour ancrer un navire." ou " Une voix aussi grave et pesante que le claquement de portes de plomb, loin sous terre." Bref, j'adore la mort ! mdr !

 

Au final, ce ne fut pas une lecture si déplaisante que cela. Peut être n'étais-je pas disposé à le lire en de bonnes conditions à cause des examens et tout, mais j'ai mieux apprécié la fin que le début. Peut être faut-il aussi un temps d'adaptation à ce monde.

En tout cas, on retrouve bien le style d'écriture de Pratchett, efficace et plein d'ironie. Un humour peut être parfois trop subtil. Des choses sans queue ni tête de temps en temps. Il nous perd en essayant d'en faire trop j'ai l'impression.

Dommage.

 

En conclusion ?

 

Un peu déçue. Il faut dire que la barre était haute avec "De bons présages" qui était l'un de mes rares coup de coeur 2011.

Je pense que c'est le genre de livre où soit tu adhères directement. Soit tu rejettes. Je me suis accrochée et au final j'ai adhéré, mais ce fut long et fastidieux.

Je lirais probablement la suite, d'autant que la fin, laisse à deviner que des choses passionnantes peuvent leur arriver. Mais pas tout de suite.

 

Esprit terre à terre, passez votre chemin ^^

Publié dans Chronique littéraire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

calypso 06/02/2012 13:37


Pratchett séduit un grand nombre de lecteurs mais je ne sais vraiment pas s'il me séduirait également... A voir.


Merci d'avoir participé à cette session !

samlor 06/02/2012 12:34


Cet auteur, je le vois partout, mais je ne l'ai pas encore lu. Ta critique confirme l'impression que j'ai de lui: quelque chose qui ne ressemble à rien, décalé. Il finira par tomber dans ma PAL,
histoire de voir...

Hanaelle 06/02/2012 12:36



C'est à lire en effet. Après ça dépend vraiment des goûts je crois. L'humour anglais est très particulier ^^